-
Le 24 September 2013 à 13:23 | mise à jour le 24 September 2013 à 23:38

Bases : l’utilisation des carres en roller

Bases : l’utilisation des carres en roller

En roller comme en ski ou en patinage sur glace, le patineur passe successivement d'une carre à l'autre lorsqu'il pratique... Mais que sont les carres ? La première fois que l'on entend ce mot-là on se demande même parfois comment il s'écrit. Définition...

Article par 

Jouez avec vos carres en roller

Difficile de parler de technique de patinage sans utiliser le mot "carre". Si l'utilisation de ce terme de carres concernant le roller peut parfois sembler abusive, la similarité de technique avec la glace fait qu'il est passé dans le langage courant des entraîneurs et des patineurs.

Les carres peuvent être matérialisées par les bords extérieurs des lames de patins à glace. En roller, il s'agit des faces externes et internes des roues.

Le fait de patiner sur une carre dessine un arc de cercle sur le sol. Mettre sa masse sur une carre déclenche un virage si le corps s'incline en même temps.

Nous avons donc 4 carres (voire 8 si l'on compte l'avant et l'arrière) :

  • extérieure gauche
  • extérieure droite
  • intérieure gauche
  • intérieure droite

Les carres internes

Les carres internes sont placées entre vos pieds. Ce sont les plus utilisées en roller. Elles sont sollicitées lors de chaque poussée.
Les patineurs débutants s'appuient souvent sur leurs carres internes au repos, une position à corriger !

Les carres externes

Les carres externes sont situées à l'extérieur de vos patins. On les utilise notamment en virage quand on se penche vers l'intérieur de la courbe.
Elles sont très utilisées en patinage artistique et en slalom, mais aussi en course quand on croise où que l'on réalise une double-poussée.

Les carres "neutres"

On parle de "carres neutres" quand les roues des patins parfaitement verticales, qu'elles reposent sur la tranche, ni en carre interne, ni en carre externe.

Au repos, si l'on est bien droit et que les platines sont bien positionnées, les patins sont naturellement dans cette position.

Si ce n'est pas le cas, vérifiez :

  • le bon serrage des patins (un patin insuffisamment serré laisse trop de liberté au pied qui peut basculer vers l'intérieur ou l'extérieur).
  • le placement de la platine (une platine trop en dedans ou trop en dehors va solliciter les chevilles et faire reposer le pied sur la carre interne ou la carre externe).
  • que cette position ne vient pas de votre morphologie (genoux en dedans ou en dehors, manque de tonicité des chevilles, pronation, supination...).Carres internes et externes

L'utilisation des carres internes et externes : l'exemple du virage en croisé

Virage en croisé

Lors d'un virage en croisé, le patineur utilise à la fois les carres externes et internes, en alternance ou simultanément.

Lorsque les jambes sont croisées, le patineur pousse simultanément sur :

  • la carre interne du pied à l'intérieur du virage
  • la carre externe du pied à l'extérieur du virage

En cela, on peut dire qu'un virage en croisé utilise une forme de double-poussée.

Liens utiles

Comment renforcer ses chevilles pour mieux pratiquer le roller

La notion de carres (skateparis.com)
Définition des carres (Wikipedia)
Le changement de carre (patinage-mag.com)

Texte : Alfathor
Photo : Alfathor et Captain Cavern
Mis en ligne  le 24 September 2013 - Lu 57209 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB