ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

Ce forum va être consacré à toutes les questions et à tous les sujets relatifs aux 24h du Mans Roller.

Modérateurs: DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor, BOBOR

ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par David59 » 10 Juil 2017 0:40

Salut à tous,
Voici ci dessous le "petit" résumé de ma première expérience en tant que solo au mans.
Il s'agit du texte que j'ai publié sur ma page FB, et le Marc dont je parle est un ami qui s'est blessé ( clavicule cassée) à peine 5jours avant le départ au Mans.
J'en profite pour saluer les solos avec qui j'ai pu rouler cette année ( et les autres aussi :wink: ), et féliciter igor, pour l'avoir vu passer plusieurs fois je me demandais comment il pouvait faire pour envoyer autant en solo....RESPECT!!

Bon les amis, 3 jours après la fin de la course, il est temps pour moi de faire mon debrief sur ma 1ere expérience en solo sur les 24h du mans roller !

Je partais dans une petite forme pensais je, la faute à une préparation quasi nulle (la faute aux blessures, incendies, travaux...bref à toutes les merdes qui nous sont tombées dessus à moi et à Catherine ainsi qu'aux enfants), les seules fois où j'ai chaussé cette année, c'est les RFN de l'asso en tant que staffeur, un marathon à croix, et les 100 bornes de la trans'oise.

Autant vous dire que j'en menais pas large, et que j'avais revu à la baisse mon objectif initial de 80 tours (qui incluait donc une très bonne préparation physique au départ). Les conditions météo, sans être catastrophiques, n'étaient pas non plus transcendantes, une pluie fine les 1eres heures de course et le dimanche au lever du soleil, et des nuages gris avec un peu de vent le reste du temps (sauf dimanche après midi, un peu de soleil !).

Au départ nous sommes à trois avec Roland et Antoine, en fond de ligne avec tous les autres solos, le départ est donné, ça y est, c'est parti ! L'adrénaline vous chope d'un coup, mais on sait qu'il ne faut pas se laisser entraîner dans l'euphorie du départ, on démarre tranquillement, on a prévu avec Antoine de tourner en 15 minutes au tour, sauf qu'en fait on se fait les 1ers tours en 11"30 ! Après s'être dit plusieurs fois qu'on devait lever le pied, il faut se rendre à l'évidence, impossible de tourner en 15mins, on va donc rester sur un rythme de 5 tours à l'heure environ soit 12mins...mon appréhension à ce moment là est de me dire qu'on est en train de cramer du jus et qu'on va le payer dans la nuit, au final il n'en sera rien.

Avec Antoine on a la chance de rouler tous les deux à peu près à la même vitesse, on essaye donc de se relayer sur les différentes portions de la piste, on se diminue ainsi l'effort à fournir, et moralement c'est plus sympa. Au total on aura fait environ 25 tours ensemble sur l'ensemble des 24h.
J'en profite aussi pour rouler un tour avec Chloé, je l'avais vu attendant de prendre son relais, je m'arrête donc en haut du dunlop pour l'attendre, et on se fera le reste du tour à deux :-D Papa est content, il a pu rouler avec sa fille !

Les 1eres heures de course ont été difficiles pour mes genoux, la piste étant humide j'ai tendance à aller chercher la carre externe plutôt que de poser droit ou légèrement en carre interne pour ne pas glisser en poussant, ce qui fait que je force pas mal sur les genoux, ça me vaudra un passage au kiné au bout de quelques heures pour régler un problème de petite contracture au dessus du genou gauche (merci les éléves de l'école de kiné de laval !)

La nuit arrive, on se perd un peu de vue avec Antoine suite à des horaires de pause différents, mais on garde quand même le rythme, et on arrivera à se retrouver durant la nuit. Celle ci se passera remarquablement bien, la piste est sèche, bien roulante, et je n'aurai pas à forcer mon rythme, je suis agréablement surpris de mon état de forme à cet instant, pas de coup de pompe, les jambes ne sont pas lourdes, mon dos ne me fait même pas souffrir, ce qui veut aussi dire que je me suis correctement nourri et hydraté et que la position plutôt relevée que j'ai choisi est la bonne. Les barres énergétiques maison ne sont pas forcément appétissantes de prime abord, mais faciles à manger et à digérer, c'est ce qui m'importe, je m'alimenterais petite bouchée par petite bouchée, suivant les conseils des diététiciens, en étant un peu plus redressé pour ne pas comprimer l'estomac. Contrairement à il y a 2ans lors de ma participation en équipe endurance, la soif ne viendra pas trop me titiller, je ne buvrais que quelques petites gorgées mais très souvent, ce qui fait qu'à passé la moitié de la course, ma poche à eau ne sera pas encore vide (2l) A titre de comparaison, il y a 2 ans je faisais un bidon de 500ml toutes les 1h/1h30, mais c'était aussi sous un soleil de plomb ; avec le recul je me dis que le temps n'était peut être pas si mal cette année, au niveau température je parle, mon organisme n'a pas "surchauffé" comme il y a 2 ans, où la chaleur nous venait et d'en haut et du bitume. Le seul point noir sera une douleur à la hanche gauche sur le dessus de la fesse, donc re-passage par le kiné dans la nuit pour me faire masser. J'y passerais un bout de temps, le muscle se montrant très récalcitrant (ou alors c'est mes fesses qui plaisaient à la kiné ), et je repartirai avec une légère douleur tout à fait supportable. Par la suite j'éviterais de faire des arrêts trop longs, la douleur revenant à froid.

Arrive le lever du soleil (enfin entre les nuages), ainsi que la flotte, on a droit à une pluie très fine, qui va au bout de 2/3 tours rendre la piste beaucoup moins praticable, on prendra la décision avec Antoine, que j'ai retrouvé quelques tours auparavant, sur le coup de 6h environ de s'arrêter pour se restaurer et se reposer en attendant que la pluie s'arrête.
Du coup, petit déjeuner à 6h15, au menu...ben salade de pâtes avec un ou deux p'tit cafés quand même. Croyez moi, le petit déj' de pâtes de bonne heure au matin, ça vous requinque un homme !! Le café c'est plus psychologique, pour se faire comprendre que c'est le matin lol !
Reprise vers les 7h pour ma part, Antoine restera un peu plus longtemps de son coté, je commence à avoir froid sous la tonnelle, malgré une veste et une couverture, je décide donc de remonter en selle pour me réchauffer, je sens bien que si je ne redémarre pas très vite, la suite des évènements risque d'être bien compliquée si je me laisse m'engourdir. Les 2/3 premiers tours après le p'tit dèj' seront laborieux (je tournerais à ce moment là en un peu plus de 14 minutes), la douleur à la hanche étant revenue du fait du refroidissement des muscles. Retours au stand tous les 3/4 tours par la suite, mais avec des pauses beaucoup plus courtes avec un peu de restauration, et on repart je préfère ne pas trop m'attarder pour éviter la réapparition de cette satanée douleur derrière la hanche, et je commence à me rendre compte que le plus dur est en train d'arriver, les 6 dernières heures vont être les plus dures, dans le dunlop on commence à monter maintenant au mental plus qu'aux jambes,on se surprend à se parler tout seul, à s'encourager à haute voix, on pense à notre Marc national qui s'est blessé, et là on se dit qu'on a pas le droit de faiblir, j'ai la chance d'être là, je veux profiter de chaque instant, donc on lâche pas! Une p'tite dose de gel énergétique prise sur un tour complet en relachant bien les muscles et le dos me feront beaucoup de bien, l'organisme s'est réchauffé, et je reviens sur un rythme de 12/13 mins au tour, on est maintenant en plein dans la gestion de l'effort, ne pas forcer dans la montée, exploiter au max la vitesse prise dans les descentes, ne pas mouliner comme un fou, je m'applique à exploiter au mieux l'inertie des roues de 125, des foulées longues, pas trop puissantes, en laissant rouler un max entre chaque poussée. Preuve que j'ai encore du jus à ce moment là, 2/3 squatteurs viennent me sucer les roues, juste pour profiter de l'aspiration, personne ne pousse...ok messieurs, désolé je trouve pas ça réglo, après m'être volontairement écarté 2/3 fois en espérant que ça passe devant et que ça relaie, je comprends que ce ne sont même pas des solos et qu'ils ne sont là QUE pour profiter de l'aspiration, donc ok, pas de pitié, j'ai envie de me faire plaisir, je me mets en position le dos quasi à l'horizontale (ah ouais du coup ça se prend le vent dans la face derrière :-D) je fléchis les jambes, et je commence à lancer quelques bonnes poussées longues et puissantes...50m, 100m, 200m, 300m...hop plus personne :-D ça fait du bien au moral, à force de ronger mon frein sans lacher les chevaux, je commençais à me sentir frustré (D'après Pascal ça se lisait sur mon visage et celui d'Antoine quand on passait :-D ), donc voilà, je me suis fait mon p'tit plaisir, mais il faut rester raisonnable, reste encore 4h de course, je peux pas continuer sur ce rythme, donc au bout de quelques centaines de mètres, je relache mon effort pour revenir à une position et une vitesse plus "solo". Ce petit aparté m'aura fait beaucoup de bien au moral, ça n'a l'air de rien en le lisant, mais je me suis senti reboosté en me rendant compte que j'avais encore de la réserve, et ça m'aidera bien pour la suite.
Les 3/4 dernières heures de course deviennent non pas moins dures, mais plus supportables, notamment lorsque je me rends compte que mon nombre de tours continue à bien monter. Dans la nuit (ou le matin ?) en discutant avec Pascal, je m'étais rendu compte que les 60 tours seraient facilement atteints, ce qui était devenu mon objectif revu à la baisse suite à mon absence de préparation et d'entrainement. Et là je dis à Pascal, "je pense que les 70 tours sont jouables", ce qu'il va me répondre va par la suite me conditionner, il me dit, "70 tours, ça fait un peu moins de 300 kms, si t'en fais 72 ça fait un peu plus de 300kms" Sans le savoir (encore que je pense qu'il devait quand même le savoir ;-) ) il venait de me décider à revoir mes objectifs à la hausse : la barre des 300kms...ok ben je vais aller la chercher, et tout ce qui sera après ça ne sera que du bonus !
On est maintenant 2h30 avant la fin de la course, ça y est, je sais que je vais les avoir mes 72 tours, je sais que je vais les franchir ces 300kms, et j'ai envie d'en profiter un max ! J'ai eu la tête dans les roues pendant près de 22h, c'est mon 1er solo, je me dis Profites ! Tu sais que tu vas atteindre tes 300 bornes, savoures les, alors je me relève, je regarde autour de moi, je reconnais quelques têtes, notamment Vincent qui roule avec nous aux rfn, alors on roule ensemble, on papote, on échange nos impressions, on profite, c'est cool ! Je recroise aussi un longboarder avec lequel on avait aussi pas mal échangé en début de course, allez, on va taper la discute, prendre des nouvelles, se féliciter mutuellement, on double d'autres solos en galère, on les encourage, on essaie de leur transmettre notre motivation, on les félicite...les dernières heures d'un solo sont vraiment magiques, l'ambiance devient encore plus fraternelle, dans le dunlop tout le monde encourage les solos, spectateurs, rollers, photographes...on est sur un nuage, les émotions prennent le dessus, on se sent transporté !

Mais on n'oublie pas les copains pour autant, surtout celui qui aurait dû être là, qui s'était énormément investi pour l'équipe endurance de la ROL, la 59 Stef'Lille, Marc !!! Alors on décide de lui rendre hommage à notre manière, les 2 solos de l'asso encore sur la piste, moi et antoine, et on portera son maillot en étendard en haut du mythique dunlop, ainsi qu'en franchissant la ligne d'arrivée, une manière symbolique de montrer à notre ami Marc qu'il est avec nous par la pensée, à défaut d'être auprès de nous!

Beaucoup me demandent déjà ce que je compte faire l'année prochaine, j'en ai un peu discuté avec antoine, mais il est encore trop tôt pour me décider maintenant, je préfère attendre que le soufflet des émotions soit retombé, et me donner quelques semaines pour annoncer ma décision, je serais encore au Mans l'année prochaine, c'est une certitude, mais dans quel format ? Endurance, Duo, Solo...? D'un côté j'aime rouler vite, faire les descentes à bloc et bourriner autant que mes jambes peuvent envoyer, mais d'un autre côté, je me dis que je viens de faire mon 1er solo au mans avec 76 tours, sans presque aucune préparation, alors qui sait ce que ça pourrait donner avec une préparation sérieuse et des entrainements réguliers ? Et si la catégorie Duo me permettait d'allier les 2 ? Bref, difficile de me décider là maintenant, je dois prendre du recul, même si dans ma tête une p'tite idée se profile déjà...;-)

Si vous avez eu le courage de me lire jusque là, soyez en remerciés, sinon je ne vous en voudrais pas, j'ai toujours tendance à écrire des pavés quand je dois parler d'un truc (d'ailleurs au Hc Escaudoeuvres je pense qu'on doit encore se souvenir de certains de mes compte rendus de match :-D), et lorsqu'on parle d'une passion, on a vite tendance à se laisser entrainer par l'enchainement des mots :-)

Je termine en remerciant TOUS ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à rendre ces 24h aussi magique pour moi, pour nous !

Ma femme Catherine, qui a su me soutenir et me faire garder les pieds sur terre dans les moments difficiles qui ont précédé ces 24h, L'asso Ride On Lille pour la logistique, Antoine et Roland, les 2 autres solos de l'asso, l'équipe endurance 59StefLille, j'ai nommé Nicolas, Nicolas, Anne Sophie, Pascal, Benoit, Florent, la team découverte Terr'Avenir, Chloé, Justine, Valentine, Florence, Dom, Lucas, Max, Myriam, France, Thomas, Colt Derby Emilie, notre intendant de choc qui a géré et assuré d'une main de maitre, Pascal ! Mais aussi tous ceux qui nous ont suivi à travers les réseaux sociaux et nous ont encourager, un grand, très grand, MERCI à tous !

Je garderai le mot de la fin pour mon ami Marc, tu nous as énormément manqué là bas, t'avoir au bout du fil avant le départ nous a mis les larmes, mais tu nous a transmis ta niake, tes encouragements tout au long de la course nous ont remué les tripes, il ne s'est pas passé un tour sans que l'on ne pense à toi, je sais combien cela a du être dûr, pour l'avoir vécu moi même l'année dernière, mais je suis certain d'une chose, c'est que l'année prochaine, c'est un Marco regonflé à bloc qu'on va retrouver sur le circuit du mans ! Un marco qui aura envie d'en découdre, de rattraper les tours qu'il n'aura pas pu faire cette année, tu reviendras encore plus fort, et encore plus motivé que jamais, à très vite mon pote, remets toi vite qu'on puisse reprendre les entrainements et reprendre du plaisir à souffrir de faire cette fichue montée du dunlop!!!!
Rollerblade Twister/Platine Powerslide Megacruiser 3x125mm pour le freeride
Powerslide SUV 2013 3x125mm pneumatique pour le tout terrain
K2 Radical Pro / Chassis Powerslide Vi Al 3x125mm pour longue distance, Switch avec powerslide R4 pour la vitesse loisir
" Freine pas ça passe !!!"
 
Messages: 45
Inscription: 27 Juin 2010 11:50
Localisation: Toufflers

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par gui_gui » 10 Juil 2017 11:52

Hello, j'espère que finalement, tu l'as eue, cette bière dont tu as tant besoin ! :lol:
Merci pour ce super témoignage (oui j'ai tout lu) et j'aime bien la démarche qui consiste à faire vivre ce forum de rollerenligne, les autres médias monopolisant tout…
Avatar de l’utilisateur
Equipe ReL
Equipe ReL
 
Messages: 4060
Inscription: 28 Nov 2004 13:48
Localisation: METZ (Extrême Orient)

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par Ludocoyote » 10 Juil 2017 12:36

salut
Je te l'ai dit de vive voix, encore bravo à toi
Le Mans : équipe 2004 & 2005 / solo 2007 & 2017

Seba FR1 310 chausson intuition / Salomon Crossmax 237 / Salomon Motion 8 Titanium
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 264
Inscription: 14 Mai 2005 7:28
Localisation: Proche Carvin

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par Kéno40 » 10 Juil 2017 14:48

Beau récit !
Toujours sympa cette lorgnette dans le monde des fous ou des solos ou les 2 :)
Avatar de l’utilisateur
Membre bienfaiteur
 
Messages: 2880
Inscription: 01 Sep 2009 13:46
Localisation: 92

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par Fenlabise » 10 Juil 2017 16:58

Belle course plus de 300 bornes pour un premier solo sans préparation bravo cela doit te donner des idées ?
Et en plus tu as une bonne plume .
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 201
Inscription: 13 Avr 2015 19:40

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par Alf 15 » 10 Juil 2017 18:24

+1
tres beau récit
Merci à toi de nous faire partager ces moments, cela donne envie !
Fila M100 V1 / Icon 3x110 1x100 - Seba marathon/ Icon 4x110
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Inscription: 11 Juin 2008 22:52
Localisation: Jurassic park

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par David59 » 10 Juil 2017 21:41

Guigui=> Oui, nos colocs de stands m'en ont offert une à la fin, la preuve en images :lol:

david2.jpg



C'est vrai que les réseaux sociaux ont pris une place très importante sur le net, mais les forums restent pour moi une base de données ouverte sur tous types d'informations (et notamment d'expériences comme ici) facilement accessibles et retrouvables, c'est beaucoup moins pratique sur facebook par exemple. C'est pourquoi j'ai pris l'option de proposer mon récit ici, mon FB n'étant pas accessible en public.

Pour la p'tite histoire j'ai désespérément réclamer une p'tite mousse quand je passais au ravito solo, je l'ai jamais eu snif :lol:

Ludo=>Félicitations à toi aussi, tes conditions étaient pas au top, mais t'as quand même donné tout ce que tu pouvais :wink: (On se voit vendredi sur la rfn lilloise si le temps est clément :D )

Keno40=> Merci, oui un peu des 2 effectivement :mrgreen:

Fenlabise=> Forcément ça rentre en considération dans ma réflexion de savoir quoi faire l'année prochaine, en plus si je le refais en solo j'ai déjà un coach qui s'est proposé, donc oui ça donne des idées je ne vais pas le nier :wink:
Merci pour le coup de plume c'est sympa !

Alf 15=> Merci à toi, justement mon envie de partir en solo cette année vient des récits que j'ai pu lire ou entendre, c'est pourquoi j'ai voulu en témoigner aussi :wink:


Puisqu'on est là, je vais parler vite fait du matos avec lequel j'ai roulé :
Chausson K2 Radical Pro (mod.2011/2012) , et quand je dis chausson, j'entends charentaise !! Un confort comme je n'en ai jamais connu dans des rollers, pas UNE seule douleur, ni sous le pied, ni sur le pied, ni aux malléoles...bref du pur bonheur. Laçage + boucles micrométrique sur le coup de pied, et sanglage scratch à la naissance du tibia, le maintien est très bien pour moi, même si j'ai lu que c'était le point faible de ce modèle. Associé à une paire de chevillères néoprène ezeefit et des manchons de compression, c'était au top.

Côté train roulant, j'étais en 125 (je n'ai plus que du 125 chez moi de toute façon, que ce soit pour de l'urbain, de la vitesse, de la longue distance ou du tout terrain :lol: ) de chez Roll'X, les bi-densité qu'ils vendaient sur le stand (80 euros le jeu de 6 en promo). Moi qui ne roulait plus qu'avec des fox chinoises qui commençaient à montrer leurs limites, je me suis senti revivre en passant sur ces bi-densité :o
Je n'ai pas assez de technique et d'expérience pour décrire précisément le ressenti que j'en ai eu, mais en quelques mots je les ai trouvé très roulantes, tout en restant assez souples, le grip sur sec est très bon et je n'ai pas la sensation de "coller" au bitume pour autant. Sur mouillé c'est pas exceptionnel, mais je m'attendais à pire donc agréablement surpris quand même, là où ça chassait le plus c'était la chicane montante du dunlop, sinon en descente dans le virage hormis une p'tite frayeur à un moment donné, ça tenait assez bien la route quand même...
Roll'x m'a fourni les entretoises adaptées aux roues, les entretoises "standards" n'étant pas compatibles, le tout monté avec des roulements ilq9 pro et associé à une platine VI Al 3x125.

Voilà pour le matos :D
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Rollerblade Twister/Platine Powerslide Megacruiser 3x125mm pour le freeride
Powerslide SUV 2013 3x125mm pneumatique pour le tout terrain
K2 Radical Pro / Chassis Powerslide Vi Al 3x125mm pour longue distance, Switch avec powerslide R4 pour la vitesse loisir
" Freine pas ça passe !!!"
 
Messages: 45
Inscription: 27 Juin 2010 11:50
Localisation: Toufflers

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par Ludocoyote » 10 Juil 2017 23:36

T as parlé technique le premier... C'est quoi le soucis avec les entretoises classiques et les roll X?

Je vois qu'on se croisera également hors RFN également, les 6 heures de Paris... En équipe cette fois pour moi.

Et plein d'idées désordonnées en tête pour Le Mans en 2018...
Le Mans : équipe 2004 & 2005 / solo 2007 & 2017

Seba FR1 310 chausson intuition / Salomon Crossmax 237 / Salomon Motion 8 Titanium
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 264
Inscription: 14 Mai 2005 7:28
Localisation: Proche Carvin

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par David59 » 11 Juil 2017 6:23

C'est quoi le soucis avec les entretoises classiques et les roll X?

À priori quelques dixièmes de millimètres, suffisamment pour emmerder le monde ; en tout cas avec leurs entretoises aucun jeu dans la roue, ça roule impec :)
Est ce que c'est spécifique aux DD de chez roll'x ( x dual) ou applicable au reste de la gamme, ça je ne sais pas.
Ce sont celles ci : http://www.rollx.fr/83-roue-125-x-dual.html

On aura l'occasion de rouler ensemble aux 6h alors, cool :)
Rollerblade Twister/Platine Powerslide Megacruiser 3x125mm pour le freeride
Powerslide SUV 2013 3x125mm pneumatique pour le tout terrain
K2 Radical Pro / Chassis Powerslide Vi Al 3x125mm pour longue distance, Switch avec powerslide R4 pour la vitesse loisir
" Freine pas ça passe !!!"
 
Messages: 45
Inscription: 27 Juin 2010 11:50
Localisation: Toufflers

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par gui_gui » 11 Juil 2017 10:51

En tout cas, vu ton récit, bonne gestion de l'effort (même pas mal !). ça je pense que c'est important pour avoir envie de recommencer.
Moi à la Grol j'avais les pieds quand même bien défoncés (nerfs insensibles pendant 1 ou 2 semaines) - et enflés. Trop serrés, sûrement.
Le dilemme de l'ultra en roller : être bien maintenu pour ne pas souffrir , ne pas être trop maintenu pour ne pas souffrir. Une équation fort complexe.
Avatar de l’utilisateur
Equipe ReL
Equipe ReL
 
Messages: 4060
Inscription: 28 Nov 2004 13:48
Localisation: METZ (Extrême Orient)

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par roller 2B » 11 Juil 2017 18:52

Beau récit et belle performance (oui j'ai tout lu). C'est vrai que lorsque l'on narre une passion on a tendance a ne plus s'arrêter de parler ou d'écrire, je suis pareil.
Bel hommage également à ton ami Marc. J'ai bien aimé le passage sur les squatteurs. Moi personne ne me colle, je ne roule pas assez vite (lol).
Alors j'espère bien te revoir l'an prochain (dans quelle catégorie, mystère ?), en tous cas aux 6 heures de Paris.
quand on veut, on peut
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 199
Inscription: 07 Fév 2014 20:29
Localisation: Douzillac (24)

Re: ThisGuyNeedsABeer solo le Mans 2017

par David59 » 11 Juil 2017 21:07

Oui Gui-gui, je pense effectivement avoir assez bien géré mon effort, mais je me dis aussi qu'il y a des pauses que j'aurais pu raccourcir, des efforts inutiles dont j'aurais pu me passer, quelques trains où je n'ai pas osé rester accroché alors que j'aurais dû, bref autant de choses qui permettront de m'améliorer l'année prochaine :mrgreen: (merde je commence déjà à parler comme si j'allais y repartir en solo, je pensais que j'aurais tenu plus longtemps :lol: )
Les 100 bornes de la trans'oise m'ont complètement convaincu de mon choix de monture, le confort était au top, le maintien suffisamment adapté, et surtout je les ai tenu la journée entière sans souffrir le moins du monde, chose que je n'aurais pas pu faire avec mes R4 par exemple.

Concernant le passage sur les squatteurs, je précise qu'il n'y avait pas de mauvais esprit de mon côté, bien évidemment, mais passant par tellement d'émotions durant la course, on a tendance à se servir de celles ci pour avancer, là j'étais dans un petit moment de frustration à cet instant précis, et cet épisode m'a servi à me libérer de cette frustration et à me rebooster. Avec le recul cette réaction me semble maintenant égoïste, mais à ma décharge elle me semblait nécessaire sur le coup :oops: :lol:
Rollerblade Twister/Platine Powerslide Megacruiser 3x125mm pour le freeride
Powerslide SUV 2013 3x125mm pneumatique pour le tout terrain
K2 Radical Pro / Chassis Powerslide Vi Al 3x125mm pour longue distance, Switch avec powerslide R4 pour la vitesse loisir
" Freine pas ça passe !!!"
 
Messages: 45
Inscription: 27 Juin 2010 11:50
Localisation: Toufflers


Qui est en ligne
Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités