[technique] gestion des vitesses élevées

Ce forum traite du matériel, des compétitions de vitesse nationales comme la Coupe de France des Marathons Roller, des championnats de France, des courses internationales comme la World Inline Cup...

Modérateurs : BOBOR, DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor, cofi

Répondre
bruno robert
Messages : 5
Enregistré le : 12 févr. 2006 23:58

[technique] gestion des vitesses élevées

Message par bruno robert » 05 mai 2006 22:02

vitesse élevée...variable biensûr; chacun son niveau !

En fait, la question me vient suite à une expérience qui a failli tourner au cauchemard.
Je roule habituellement sur voie verte, mais suite à un PB de voiture j'ai du rentrer chez moi par la route...et là je me suis fais surprendre par une "petite" descente en "graton" plus que rugueux (peut-être un peu + de 40 km/h).
Je ne maîtrisais plus grand chose ! J'ai juste réussi à rester debout sur mes 2 pieds. De toutes façons je ne pouvais plus freiner; (impossible de décoller un pied, et je ne freine quasiment qu'en "T" !).

1) Est-ce du au revêtement ? (je ne sentais plus mes pieds!)
2) A la peur...de la vitesse, excessive pour moi ?

2 questions :
1) Qu'aurais-je du faire ?
2) Quels exercices d'entrainement effectuer pour rester zen ?
(pour être + stable, et pour freiner)

(dire que certains vont bcp + vite !!! C'est une histoire de technique ou de force de la cheville ?)

Merci de me donner vos expériences.

Avatar du membre
cofi
Messages : 1366
Enregistré le : 22 sept. 2005 14:19
Localisation : au feu a droite dans le 91

Message par cofi » 05 mai 2006 22:14

ce que je conseil aux gens, que j'emmene avec moi en rando, quand il y a une descente
est de simplement poser les deux pieds au sol et de rester debout laisser les pieds legerement ecarter et surtout ne pas vouloir freiner
car je pense qu'il est bien plus dangereux de vouloir lever un pied pour freiner en T ou avec le frein que de laisser les deux pieds au sol bien en appuie

pour toi la seule chose c qu'il faut faire des descentes au debut tu te laisse glisser sans prendre de vitesse et au fur et a mesure tu accelere cela te fera prendre les sensations dans les descnetes et tu appreandera de mieux en mieux les vitesses elevées
bien sur tu fait cela dans une decente que tu metrise deja et surtout ou tu saus qu'il n'y aura pas de danger qui pourrait arriver de facon innatendu

bonne chance car ce n'est pas simple de gerer la peur de la vitesse surtout sur des rollers
c dur la piste mais c trop bon

mister meteo des courses de roller...
http://www.meteociel.fr/

Avatar du membre
bennyhill
Messages : 21
Enregistré le : 21 juin 2005 0:47
Localisation : SAM - Mérignac (33)
Contact :

Message par bennyhill » 05 mai 2006 22:25

tu sers les fesses et t'attends que ça se passe :lol:

En fait je comprends pas bien tes questions et où tu veux en venir.
A 40 km/h en descente sur du gratton, c'est pas le genre de situation qu'on rencontre tous les jours. C'est tout à fait normal que les sensations sortent ''un peu'' de l'ordinaire et que tu éprouves de l'appréhension. C'est la poussée d'adrénaline.
Cela dit tu ne peux pas faire grand chose. Il faut assurer ses appuis sans se crisper et porter son regard vers l'avant. Personnellement j'ai aussi connu ce genre d'appréhension dans la grande descente sur le circuit FIC des Herbiers (un peu avant la côte du fossé), et c'est fou tout ce qui te passe par la tête à ce moment là. C'est tout juste si on n'a pas envie de se jeter dans le bas côté.

Ce phénomène est fréquent. Il n'y a qu'a voir le nombre de chutes dans la descente des 24h du Mans dans les premières heures de course.
il vaut mieux penser le changement que changer le pansement

kyungjin
Membre bienfaiteur
Messages : 661
Enregistré le : 22 mars 2005 22:34
Localisation : Angoulême
Contact :

Message par kyungjin » 05 mai 2006 22:52

Je dirais chercher à baisser son centre de gravité pour se stabiliser et donc plier les genoux en essayant de rester souple sur les cuisses pour absorber les irrégularités de la route, écarter les pieds de façon raisonnable (pas plus que la largeur des épaules), si tu ne te mets pas en position de recherche de vitesse décaler les pieds en ciseau pour gagner en stabilité avant /arrière.
Je roulerai sur les trottoirs quand les voitures arrêteront de s'y garer...
Fox Roller Club à Angoulême

bruno robert
Messages : 5
Enregistré le : 12 févr. 2006 23:58

Message par bruno robert » 05 mai 2006 22:57

c'est exactement ce que j'ai ressenti ! je suis pas seul !

sans vouloir être un pro, quelle vitesse peut-on atteindre ?
(je sais que ça dépend du revêt., du poids, du matos, de la pente,...mais donnez-moi vos records par exemple)

A Plouha, j'ai vu les pros descendre un truc de dingue, avec 2 gros virages SVP ! J'avais les yeux comme ça :shock: ( A combien sont-ils, 70 km/h ?!)

Avatar du membre
cofi
Messages : 1366
Enregistré le : 22 sept. 2005 14:19
Localisation : au feu a droite dans le 91

Message par cofi » 06 mai 2006 6:33

coter vitesse juste dimanhce dernier j'ai pris 56km/h mais c t dans une descente sans grande pente je suis sur de pouvoir approcher les 70km/h si je prennais une belle descente

la vitesse ne me fait pas peur et si il n'y a pas de danger dans la desscente j'y vais a fond
c dur la piste mais c trop bon

mister meteo des courses de roller...
http://www.meteociel.fr/

Avatar du membre
cpt_caverne
Membre bienfaiteur
Messages : 1027
Enregistré le : 18 mars 2005 11:17
Localisation : Lyon (ex-Marseille)
Contact :

Message par cpt_caverne » 06 mai 2006 9:32

:roll: Oulààà, quelle question ... :lol:

Pour les descendeurs, oui, 70km/h se fait largement, apres tout depend des conditions.

En fait le conseil que l'on donne a tous les "débutants" c'est surtout de maitriser leur vitesse :arrow: , de jamais prendre trop de vitesse quitte à s'arreter pour repartir. Et petit à petit ils descendent et s'arretent de moins en moins.

Aprés dans ton cas, ça depends aussi ce que t'as aux pieds ;) Mais si t'as du graton, c'est comme l'a dit Kyungjin. Et si t'es tétaniser, ça peu etre du au graton et a la vitesse, c'est toujours rester le plus "détendu" et souple possible.
Et pour ma part sur le graton j'essaie toujours de "patiner" histoire de pas avoir mal aux pieds.
"Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.
[Gandhi]"

http://www.macadamroller.com

M100 Custom -- 4x100mm Diabolik
-- 3x110 Diabolik
RIP: C4, 4x110mm Diabolik, Fila M100, Platine M100, Mogema Toro, Salomon TR9

Baptor
Messages : 129
Enregistré le : 30 juin 2005 19:19
Localisation : 13 => Aix-Marseille
Contact :

Message par Baptor » 06 mai 2006 10:09

et si par hazard quelque chose vous coupe la route :
voiture roller arbre tombé ou autre

que faire ?
je sais c est bete mais bon

perso je sais que quand je commence a flipper dans les grosse decente je me met en chasse neige

ca tue les cuisses mais ca ralenti plutot bien !

par contre attention de pas trop ecarter car c est courant a ces vitesses que un des deux rollers glisses ;)
maitriser on appel ca la godille lol non maitriser ca fait jsute flipper un peu plus :lol:

mais bon sinon il est clair que le mieu et de rester droit de penser a bien prendre les virages et d attendre que ca passe ;)

c est rare de trouver une decente illimité
@+ Baptiste

matos :
Renard R06 + diabolick 4x110/5x84
Powerslide R4 + diabolick 5x90
CrossMax 3VSL + 4x80

Avatar du membre
rollerjim
Messages : 85
Enregistré le : 14 mars 2005 23:30
Localisation : paris
Contact :

descendre

Message par rollerjim » 06 mai 2006 10:47

La descente , toutes les techniques de freinage habituelles sont possibles

T, freinage écart (chasse neige) godille , frein tampon (si si ça marche quand on sait comment) powerslide et parrallèle.

La grande difficulté consistant à ne pas conserver une position en appuis arrières (talons) au moment du freinage mais de pouvoir repasser sur les appuis avant (pointes) plus adhérents et moins rapides

En clair dos droit et genoux au dessus des pointes de pieds on est plus à même de s'arretter que dans la "position du coureur"

Ensuite il faut de la progressivité dans la descente , choisis au départ des inclinaisons modérees et essayes d'y transférer tes techniques habituelles
de freinages, réalises aussi des tout schuss avec freinage seulement en bas pour te laisser rouler (alterne la position aérodynamique avec la position plus adhérente) combines ensuite les techniques de ralentisseur pour perdre de la vitesse avant d'utiliser une technique d'arrêt net.
le top sera de pouvoir continuer à patiner dans la descente pour t'habituer à la survitesse (tu peux d'ailleurs travailler la survitesse en peloton , en relais à l'américaine sur le plat : parceque la aussi on peu faire du 40 kms!!) et de le faire à deux ou plus en petit pelotons.
De tout ce que je te dis retiens bien les notions de progressivité et sécurité pour te faire plaisir (les protecs c'est bon pour ce que t'as!!)

Trop de gens attaquent les descentes sans s'y être préparé , dommage pour eux...

Wouala a +
mettez vous au vert essayez le RTT!!

Rendez vous en Septembre!!

Avatar du membre
8wd
Administrateur
Messages : 2276
Enregistré le : 31 janv. 2005 14:17
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [technique] gestion des vitesses élevées

Message par 8wd » 06 mai 2006 18:33

bruno robert a écrit :Je ne maîtrisais plus grand chose !

1) Est-ce du au revêtement ? (je ne sentais plus mes pieds!)
2) A la peur...de la vitesse, excessive pour moi ?
3) Quels exercices d'entrainement effectuer pour rester zen ?
(pour être + stable, et pour freiner)
1) oui le graton peut entrainer une relative perte de controle. Mais si c'était tres vrai en quad, ça ne l'est plus trop avec les derniers in-line.
2) oui, la peur de la vitesse joue beaucoup. Dans quelques temps tu repasseras par cette descente, et tu seras tres étonné de constater à quel point elle est ... plate :lol:
3) le meilleur excercice : la pratique. S'engager dans des pentes douce et y prendre gout jusqu'à l'ennui. Augmenter la dose ensuite!

Les descendeurs atteignent rarement la vitesse qui les destabilisera, la limite se pose plus dans la gestion du freinage precedent l'épingle...
e i g h t w h e e l d r i v e

cedr
Messages : 1
Enregistré le : 25 août 2005 17:22

Message par cedr » 06 mai 2006 20:27

dans les descente trés graton sa m'arrve de ne plus sentir mes pieds à causes des vibration.
moi je conseil de transferer le poids legerement d'un pied sur l'autre pour soulager les vibrations.

Pour les vitesse Max je suis dejà aller à 90Km/h.

LiTTleL
Membre bienfaiteur
Messages : 374
Enregistré le : 26 avr. 2005 22:43
Localisation : Clichy

Message par LiTTleL » 06 mai 2006 21:17

cpt_caverne a écrit ::roll: Oulààà, quelle question ... :lol:

Pour les descendeurs, oui, 70km/h se fait largement, apres tout depend des conditions.
Lyon est loin d'être plat, quand on y est passé durant le raid des 1000km, j'ai atteint les 70 km/h dans une descente.

Sinon quand je descends sur du gratton et que je ne peux plus lever un pied (car ca fait trop mal à l'autre), je freine en chasse neige ou en soul.

Avatar du membre
cofi
Messages : 1366
Enregistré le : 22 sept. 2005 14:19
Localisation : au feu a droite dans le 91

Message par cofi » 06 mai 2006 21:19

LiTTleL a écrit :Sinon quand je descends sur du gratton et que je ne peux plus lever un pied (car ca fait trop mal à l'autre), je freine en chasse neige ou en soul.
ha bon tu freine dans les descnetes toi ????

cela t'arrive vraiment ????
oui quand il y a un stop en bas n'est ce pas mon tit nico
c dur la piste mais c trop bon

mister meteo des courses de roller...
http://www.meteociel.fr/

Avatar du membre
Ginette
Membre bienfaiteur
Messages : 177
Enregistré le : 01 mars 2004 22:55
Localisation : Angers

Message par Ginette » 07 mai 2006 0:56

marrant, j'ai vu personne dire que ca aidait de se mettre légèrement en carres externes. Enfin, moi, ca m'aide à grande vitesse
It never gets easier, you just go faster"
Greg Lemond

slalom, vitesse, descente, RTT, hockey... un peu de tout quoi !

Avatar du membre
Thibaut
Membre bienfaiteur
Messages : 32
Enregistré le : 04 juil. 2005 22:48
Localisation : Paris
Contact :

Message par Thibaut » 08 mai 2006 20:26

Contrairement à Cofi je me sens plus à l'aise tant que je patine, même en survitesse. Je pense que quand on n'est pas en peloton il faut essayer de continuer à patiner doucement, car c'est justement quand on arrête qu'on contrôle moins. Ca vaut encore plus sur le gratton ou le fait que chaque pied est 50% du temps limite l'ampleur de ce "massage forcé" qui peut aboutir à une perte de contôle.

Ensuite, je dirais qu il faut rester le maximum debout si on veut pas prendre trop de vitesse (selon la pente, on plafonne vite vers 40 si on prend pas une position de recherche de vitesse). C'est là où je rejoins Cofi: plutôt que de freiner en T à grande vitesse, je me relève et je slalome jusqu'à aller assez doucemnt pour freiner en T.

C'est même carrément dangereux de freiner en T a plus de 40 dans une longue descente. J'ai voulu le faire dans une descente de col l'année derniere, et il fallait appuyer tellement fort que j'ai eu une crampe au dessus du genou. J'ai dû arreter de force toute tentative de freinage, et heureusement la fin de la descente était proche.

De plus, un descendeur-vitesseux lyonnais m'a expliqué qu'à grande vitesse avec des carbonnes, quand le patin commence à trembler, il faut transférer son poids vers l'avant du pied et du patin pour arrêter ce tremblement: j'ai constaté que ça aidait.

Enfin, j'ai un truc pour les vitesseux/randononeurs non descendeurs qui n'y auraient pas encore pensé (ça n'a pas l'air efficace à première vue mais ça l'est). Cet été, en Provence, j'ai voulu descendre un petit col où on passe facilement les 50 et où il faut négocier des virages certes larges mais qui tournent bien. J'osais pas trop le faire sans skatedrive vu que je maitrise peu ce genre de situation. Puis le col en question s'appelle le col de l'homme mort... Finalement je m'y suis lancé ave ma veste thermique. Arrivé à chaque virage, je me relevais et ouvrais grand ma veste thermique, en en prenant les extrémités dans les mains que j'écartais pour le maximum d'effet parachute. D'un coup, je passais de plus de 50 km/h à environ 35, allure à laquelle il est possible de croiser pour négocier le virage. Une fois sorti, je refermais la veste et me mettais en position de vitesse et ainsi de suite...

(j'ai des photos de "l'ouverture du parachute" mais apparement on ne peut pas charger sur le forum des photos de son pc sans les stocker prélablement sur un serveur)

Thibaut

Avatar du membre
Gadget
Messages : 1530
Enregistré le : 08 mai 2005 17:12

Message par Gadget » 09 mai 2006 7:29

Merci Thibault, l'aérofrein je pratique aussi mais juste en tirant sur mes plis graisseux et ça marche du tonnerre en effet. :wink:

oui le freinage en T à grande vitesse c moyen, mauis avant on peut tenteer le chasse neige...
enfin bon pour ce qui est de mes grandes vitesses....En général je préfère me redresser d'abord. sur le graton, petits virages mùais pas trop serrés pour pas décrocher puis dès que possible un T bien appuyé, c'est redoutable pour les roues mais au moins ça freine :wink:
Carpe ridiem, l'usure de ta roue est ta force, Dunlop rime avec sale hop Image

Avatar du membre
8wd
Administrateur
Messages : 2276
Enregistré le : 31 janv. 2005 14:17
Localisation : Marseille
Contact :

Message par 8wd » 09 mai 2006 8:12

Gadget a écrit :.. sur le graton, petits virages /../ puis dès que possible un T bien appuyé, c'est redoutable pour les roues mais au moins ça freine :wink:
un T sur du gtaton.. ouch... la LPP (ligue de protection du polyurethane) aurait bien des raisons de te faire un proces!
e i g h t w h e e l d r i v e

Avatar du membre
Ghost Dog
Messages : 15
Enregistré le : 04 juil. 2005 16:11
Localisation : Londres

Message par Ghost Dog » 09 mai 2006 9:03

En ce qui me concerne je suis tres prudent dans les descentes maintenant, j'ai limite peur de la vitesse en descente a vrai dire depuis une experience catastrophique mi mars.

J'etais en stage en sardaigne en mars et a la fin d'une sortie en montagne a grimper des cotes pendant une heure on a entamme une descente avec quelques virages et une longue portion droite pour finir. on descend en pack a 4 en position de vitesse, on prend le premier virage rien a signaler, et puis bizarrement quand on prend l'epingle gauche droite qui suis la tu te rends compte que tu vas stupidement vite. Deja a ce moment la mes patins commencaient a trembler pas mal, on attaque le plat aux alentours de 75km/h et la bah... j'ai mes deux jambiers tetanise je tiens plus mes patins je me releve et j'essaye de reste debout ! en agitant les bras (a voir c'etait pathetique d'apres un de mes team mate lol ).

Et la vous vous dites que la situation est critique les gens vous regarde (de loin) en attendant que vous finissiez par tomber... bah ca s'arrange pas en fait parceque a ce moment la au milieu de la route.... il y a un troupeau de vache ! :shock:

du coup meme si j'arrivais a peine a tenir sur deux jambes il a bien fallu que je freine en T a 70km/h bah c'est pas tres confortable (et j'ai failli me manger en plus) j'avais tout le poids de mon corps sur mon pied qui freinait pendant que mon pied avant continuait a slalomer a une vitesse que j'aimerai pouvoir reproduire sur une ligne avec des plots lol. (et quatres roues mortes lol)

Donc comme il a ete conseille plus haut je crois que la pratique de descente est essentielle de maniere progressive, j'etais deja allez dans cette descente l'annee derniere et ca s'etait bien passe...

Une autre petite chose parfois le simple fait de se relaxer permet de reduire la perte de controle, car a priori tu essayes de corriger la position de tes patins parcequ'ils bougent trop, mais a la vitesse ou tu vas tu corriges avec un decalage ce qui ne fait qu'amplifier le phenomene.

La prochaine fois je l'attaque pas comme un sauvage cette descente ^^, et clairement pas dans un pack :roll:
LondonSkaters Speed Team

Répondre